Atos recherche de cash, OpenAI reçoit DGX GH200, création de l’AMIAD : Telex

par | Juin 5, 2024 | Tech | 0 commentaires

Derniers Articles

Sam Altman (CEO d

Tu ne m’as pas donné de paragraphe à réécrire. Pourrais-tu, s’il te plaît, me donner le texte que tu souhaites que je reformule ?

Atos en quête de liquidités supplémentaires

Suite à la présentation de son plan d’affaires pour la période 2024-2027, la société de services en ingénierie informatique Atos a dû revoir ses projections en raison de performances moins satisfaisantes que prévu au premier trimestre 2024. Ces ajustements vont entraîner une augmentation du besoin en liquidités, et peut-être une réduction supplémentaire de la dette. D’après certains analystes, l’objectif d’Atos serait désormais d’éliminer 60% de sa dette, soit 3 milliards d’euros, et de générer 100 millions d’euros de liquidités supplémentaires. Cette révision a des conséquences sur le calendrier de présentation des offres de reprise, notamment celles de David Layani de OnePoint, Daniel Kretinsky et CGI. Initialement prévue pour demain, la date de dépôt a été repoussée au 3 mai.

OpenAI reçoit le premier DGX H200

OpenAI, la start-up spécialisée en intelligence artificielle, a reçu une livraison très particulière. Jensen Huang, PDG de Nvidia, a tenu à livrer lui-même le premier système DGX H200 et à le dédicacer à Sam Altman, PDG d’OpenAI, et Greg Brockman, président d’OpenAI. Ce dernier a déclaré sur Twitter qu’il s’agissait du premier DGX H200 livré dans le monde. L’accélérateur H200 est doté d’un CPU Grace et d’un GPU Hopper H100. Pour le CPU, le choix s’est porté sur une architecture Arm Neoverse V2 avec 72 cœurs, soutenue par une mémoire LPDDR5X pouvant atteindre 480 Go. Associé à l’accélérateur H100, le système offre une interconnexion plus rapide que les configurations traditionnelles CPU + GPU basées sur le PCIe. Le lien NVLink-C2C promet une bande passante de 900 Go/seconde entre les deux puces (450 Go/sec dans chaque direction). Au total, le système DGX GH200 comprendra jusqu’à 256 GH200, 144 To de mémoire et une capacité de traitement théorique d’un exaflops.

A découvrir :  Apple signe OpenELM, un SLM open source

Création de l’AMIAD

L’Agence Ministérielle pour l’Intelligence Artificielle de Défense (AMIAD) vient d’être officiellement instaurée par un décret paru au Journal Officiel. Bertrand Rondepierre, précédemment en charge d’un programme sur les produits du futur chez Google Deepmind, a été nommé à sa tête. En mars dernier, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, avait annoncé la création de l’AMIAD. Cette agence comprendra un département de recherche lié à l’école Polytechnique et un département de production basé à Bruz, en Ille et Vilaine. Un recrutement de 300 personnes est prévu d’ici 2026 pour piloter l’agence, avec un budget de 300 millions d’euros. L’agence aura pour mission de « conceptualiser, et éventuellement fabriquer, l’intelligence artificielle dans les grands programmes militaires, actuels et futurs ».

alain-barru
Mathilde Précault

Auteur

Mathilde Précault est une figure passionnée et reconnue dans le monde de la formation en technologies et compétences numériques pour les entreprises. Dotée d'une expertise approfondie en matière de nouvelles technologies, Mathilde a consacré sa carrière à aider les professionnels à naviguer et à exceller dans le paysage numérique en constante évolution. Sa pédagogie unique, alliant théorie et pratique, permet aux apprenants de tous niveaux d'acquérir des compétences essentielles, de la maîtrise des outils de base à l'exploration des dernières innovations technologiques. En tant qu'autrice pour Techdécouverte.com, Mathilde partage ses connaissances et son enthousiasme pour la technologie, offrant aux lecteurs des perspectives enrichissantes et des conseils pratiques pour rester à la pointe de l'ère numérique

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *